Mentions légales | Taille des caractères |

Salle de lecture

Administrées par le Département du Doubs, les Archives départementales sont installées depuis 1986 dans le quartier de Planoise, dans un bâtiment fonctionnel et spacieux à quelques minutes du centre de Besançon.

Les Archives sont ouvertes librement à toute personne souhaitant effectuer des recherches ou simplement rechercher une information.

M - Administration générale et économie

La série M regroupe les archives de la période 1800-1940 provenant principalement du Cabinet et des différentes directions de la Préfecture, ainsi que des fonds d’administrations techniques déconcentrées de l’État, essentiellement celles s’occupant des affaires agricoles et forestières (Haras de Besançon, services des Eaux-et-forêts, Génie rural en particulier). Par ailleurs, c’est dans cette série que sont classées les archives des succursales du Doubs de la Banque de France.

Cette série documente tous les domaines de compétence et de contrôle (réglementaire, politique, policier, administratif et économique) exercés dans le département par le Préfet, qui, en outre, rend compte au gouvernement de l’activité des services placés sous sa tutelle.

 On y remarque particulièrement quelques lacunes :
- les archives propres des commissariats de police sont presque totalement absentes pour la période considérée ;
- les listes nominatives des recensements de population antérieures à 1906 sont manquantes dans la collection départementale ; elles ont en effet été anciennement détruites par application de circulaires nationales ;
- les dossiers relatifs à l’enseignement agricole, classés réglementairement dans la série M pour ce qui concerne les archives de la Préfecture et des établissements eux-mêmes, sont peu nombreux.

À l’heure actuelle, les dossiers de la quasi-totalité de la série sont cotés d’après un système unique de numérotation continue (M1 à M…), sans distinction de la matière traitée. Font exception à cette règle les listes nominatives des recensements de la population de 1906-1936, classés et cotés en 6M, et une partie des archives de la sous-série 7M (agriculture et Eaux-et-forêts), dont le classement définitif est en cours de réalisation.

Par ailleurs, il est à noter que la majeure partie des registres de correspondance de la Préfecture de 1800 aux années 1880 environ n’est pas classée en série M comme le prévoit la réglementation, mais dans la série K.

> Accéder à la série M sur le portail de recherche 

 

 

 Retour