Mentions légales | Taille des caractères |

Salle de lecture

Administrées par le Département du Doubs, les Archives départementales sont installées depuis 1986 dans le quartier de Planoise, dans un bâtiment fonctionnel et spacieux à quelques minutes du centre de Besançon.

Les Archives sont ouvertes librement à toute personne souhaitant effectuer des recherches ou simplement rechercher une information.

Wanted !

62j52_extrait_pt.jpgo L’affaire se passe le premier juin de l’année 1977 au sein d’une agence parisienne d’architecture. En plein cœur du XVIe arrondissement, devant l’un des plus importants cabinets parisiens, la situation prend une tournure étrange. L’agence X est en crise. Elle a réalisé d’importants édifices, des milliers de logements, des bureaux, des centres commerciaux mais, aujourd’hui, son personnel risque d’être licencié. Plus grave encore, les employés attendent depuis trois mois le paiement de leurs salaires et de leurs frais de déplacement.

o En effet, depuis quelques années, M. X paye ses salariés selon son bon vouloir, menace ceux-ci de licenciement, supprime des postes sans raison précise. Les salariés de l’agence introduisent des plaintes mais X reste droit dans ses bottes. « La volonté de X de laisser pourrir la situation est évidente et démontrée ! », affirme le personnel du cabinet, « il bloque le droit du travail !!! ». La situation des salariés est devenue insoutenable mais le pire reste encore à venir lorsque le 1er juin 1977, à 10 h du matin, X déserte son agence et son domicile sans laisser d’adresse. C’est ainsi que les salariés sont laissés à l’abandon sans salaire : « Non licenciés mais sans travail ! Salariés mais sans salaire ! Et avec plus de trois mois de salaires impayés !».

o « Depuis 4 ans la situation s’aggrave ! », les conditions des employés se dégradent de plus en plus. Plus de salaire pour vivre, plus de travail, ils décident de demander de l’aide auprès des syndicats d’architectes de France afin de sortir de l’impasse dans laquelle ils se trouvent. N’ayant plus d’autre choix, les employés sollicitent entre autres le syndicat des architectes du Doubs, comme en témoigne la présence dans le fonds de cet organisme de correspondances, de tracts. En effet un des buts du syndicat du Doubs étant de défendre les intérêts moraux et matériels de ses membres, on suppose qu’il s’est mobilisé pour essayer de faire évoluer la situation des salariés de l’agence X.


Sources : Archives départementales du Doubs, fonds de l’ordre et du syndicat des architectes , 62 J 52



Retour vers d'autres courts-métrages linéaires