Mentions légales | Taille des caractères |

Salle de lecture

Administrées par le Département du Doubs, les Archives départementales sont installées depuis 1986 dans le quartier de Planoise, dans un bâtiment fonctionnel et spacieux à quelques minutes du centre de Besançon.

Les Archives sont ouvertes librement à toute personne souhaitant effectuer des recherches ou simplement rechercher une information.

Tout schuss !

jougne_1j736_recto_pt.jpg

La neige est tombée en abondance toute la semaine qui précède les vacances d’hiver. Mais profiter de l’or blanc se mérite.

o Découvrant le paysage enneigé de la chaîne jurassienne après un long périple, 7 heures depuis Paris, 3 heures depuis Dijon, les vacanciers skieurs débarquent, sourire aux lèvres, dans la petite gare des Hôpitaux-Neufs. Pourtant, ils ne sont pas encore à destination. De là, une navette autocar les conduit jusqu’à Jougne, qui dès la fin de la seconde guerre mondiale a axé une partie de son développement sur les sports d’hiver, dont la saison dure 4 mois. Ceinturée par les hauteurs du département du Doubs et offrant un magnifique point de vue sur les Alpes depuis la Piquemiette, la commune a vite transformé sa situation géographique frontalière en atout touristique. Se dotant de son premier téléski en 1954, Jougne devient alors une véritable station, second pôle de ski alpin du Doubs après Métabief.
o Pour accueillir les skieurs en nombre, Jougne a su se doter d’hôtels et pensions, de niveaux de confort variables pour répondre à tous les budgets. Par ailleurs, la publicité pour les chambres chauffées laisse entendre que les autres, elles, ne l’étaient pas ! Quant à l’eau courante, oui, mais, sauf exception, froide ! Les attentes de confort des années 1960 n’étaient pas celles d’aujourd’hui. À l’heure des débuts de la démocratisation du ski de loisir, la plupart des adultes sont débutants. L’école de ski de Jougne leur propose donc des cours, collectifs ou individuels. Les étoiles étant réservées aux enfants, les adultes passent le 1er et 2e degré. Le 1er degré initie au ski de fond alors que le second permet l’apprentissage du ski alpin. Le matériel de l’époque est rudimentaire et chaque progrès exige des heures d'apprentissage pour passer du "chasse-neige" au "stembogen" puis du "stembogen" au "christiania" et enfin du "christiania" à la "godille". L’objectif de toutes ces techniques ? Le virage, élément clé dans la pratique du ski de descente. Quant à ceux qui ne savent pas tourner, il leur reste la pratique du saut à ski. Jougne a aussi un tremplin !  jougne_1j736_verso_pt.jpg


o Depuis les années 60, l’attrait pour le ski de loisir ne se dément pas. Toutefois, la concurrence est rude entre les stations. La survie des petites, à l’enneigement aléatoire, passe immanquablement par la mutualisation des dépenses d’investissement et d’entretien. C’est ainsi que Jougne fait aujourd’hui partie de la station de Métabief-Mont-d’Or.

 

 Sources : Archives départementales du Doubs, 1J736.  


 

 Retour vers d'autres courts-métrages linéaires