Nouvelles conditions d'ouverture à partir du 23 mars 2021




[Voir + de détails en cliquant ici...]

o Du mardi au jeudi de 9h à 18h.
 
o Accès à l’ensemble des fonds d’archives dans les conditions habituelles, y compris les documents numériques et les microfilms.

o Respect de précautions sanitaires :
  Nombre de places réduit (possibilité de réserver).
  Respect de gestes-barrières notamment port du masque obligatoire.


Quels documents consulter ?

Listes départementales puis registres matricules

Sur ces documents sont consignés les états signalétiques et des services des conscrits.

Les listes du contingent (ceux qui partent) indiquent au départ le nom du régiment et la date d’incorporation. Dans le Doubs, des listes départementales sont conservées depuis la classe 1860 jusqu’à la classe 1866.

Des registres matricules sont créés à partir de la classe 1867, pour l’ensemble du territoire français et pour tous les conscrits. Ils comprennent tous les jeunes gens qui ont été déclarés aptes au service (actif ou auxiliaire). Les états signalétiques et des services y sont consignés sous forme de cases (4 ou 5 par pages), jusqu’à la classe 1877, puis de fiches individuelles (un feuillet par n° de matricule).

Informations livrées par ces documents

Le feuillet matricule indique principalement :

- le numéro matricule du conscrit (de 1 à n à l’intérieur de chaque classe),
- sa classe recrutement et sa classe mobilisation (différente de la classe recrutement, car prenant en compte la situation familiale et le nombre d'enfants),
- son état civil (avec filiation),
- son signalement (couleur des cheveux, des yeux, forme du front, du nez, du visage, taille, signes particuliers),
- son degré d'instruction (évalué de 0 à 5),
- ses éventuels antécédents judiciaires,
- ses états de service (armée d'active, armée territoriale, réserve),
- ses affectations,
- les campagnes effectuées,
- ses éventuelles blessures, citations et décorations,
- ses adresses successives, tant que l'appelé est mobilisable au titre de l'armée de réserve.

Tables alphabétiques

Également tenues par classe et par bureau, elles permettent de retrouver le numéro matricule d'un conscrit par son nom de famille.

Les tables sont parfois suivies de tables annexes qui correspondent généralement aux noms des hommes de la classe n’ayant pas été recensés avec les autres.

Alsaciens-Lorrains

Pour les classes combattantes de la guerre 1914-1918, on trouve également, à la fin de ces mêmes tables ou mélangées à celles-ci, des noms d’Alsaciens-Lorrains engagés volontaires. Les mentions dans les tables alphabétiques correspondent bien à leur classe d’âge, mais avec un renvoi vers d’autres classes ex. : 1025/1917 correspond au n° de matricule 1025 dans la classe 1917. On retrouve, en effet, le plus souvent leur feuillet matricule dans une classe postérieure à la leur puisque la plupart de ces hommes avaient dépassé l’âge minimum requis pour faire la guerre quand ils se sont engagés.

Exemptés

On trouve parfois, à la fin des tables, une liste alphabétique des exemptés (classes 1905 à 1910 pour le bureau de Besançon). À partir de 1914, suite à la déclaration de guerre, les exemptés sont en effet passés devant le conseil de révision.


Retour